Business Expert, un nouveau rôle au sein du groupe 42 Consulting

Depuis la rentrée, le groupe 42 Consulting a créé la fonction de Business Expert. En plus de son rôle de consultant et d’animateur d’équipe, il accompagnera la fonction commerciale dans les phases d’avant-vente et de développement du business.

Que recouvre ce nouveau rôle de business expert ? Quelles sont ses missions ?

Emmanuel Joubard, Directeur des opérations pour le groupe 42 Consulting :

Avec la création de ce nouveau rôle, il s’agit de mettre l’expertise métier et technique au bénéfice de l’équipe commerciale dans les phases d’avant-vente et de développement du business. Pour autant, le Business Expert n’est pas un commercial. Il reste un consultant et conserve ses fonctions d’animation sur le pôle qui lui a été attribué.

Pour remplir ces nouvelles missions, un Business Expert est déchargé par le département RH des entretiens de fin d’année et du suivi des formations. De même, c’est le Global Account Manager qui assurera désormais le suivi des missions. Par ailleurs, le Business Expert se voit libérer douze jours dans l’année dédiées spécifiquement au « business development ». Ce temps peut être consacré à la remontée de leads ou à l’accompagnement du responsable de compte chez les clients.

La nomination de ces Business Experts a déjà débuté dans les différents pôles – media, finance, digital – et se poursuivra dans les prochaines semaines.

Les patrons des filiales du groupe remplissent déjà ce rôle en tant qu’apporteurs d’affaires et parties prenantes dans la rédaction des appels d’offres. La fin de l’année permettra de faire un tour de chauffe avant une pleine prise de fonction début 2021. Cette fonction de Business Expert est aussi un levier de rétention des collaborateurs clés au sein du groupe.


Vous avez été nommé Business Expert, comment envisagez-vous ce nouveau rôle ?

Nicolas Corbel, Business Expert du pôle média :

Un Business Expert est avant tout un consultant. Actuellement, je suis en mission pour les groupes TF1 et France Médias Monde. Auparavant, j’ai réalisé des prestations de conseil pour Canal+ et France Télévisions. En début de carrière, j’ai également travaillé pour des services d’ingénierie dédiés à la distribution de la TV sur des réseaux câblés en France métropolitaine, aux Antilles et au Canada.

Pour remonter des leads, je peux m’appuyer sur mon réseau actuel et sur celui du monde broadcast. Je suis par ailleurs en relation avec les filiales du groupe et plus particulièrement 42 DLP et SixfoisSept.

Mon rôle de Business Expert ne s’arrête pas là. Je vais accompagner le responsable de compte à répondre aux appels d’offres en prenant en charge la partie cadrage technique. Je pourrais aussi le briefer en amont d’un entretien commercial ou être présent aux entretiens d’avant-vente.

Par ailleurs, je continuerais à accompagner les RH sur la validation des candidatures et des souhaits de formation des consultants. Etant sur le terrain, je peux plus facilement identifier les formations en phase avec les attentes du marché des médias.

Est-ce que ces nouvelles attributions vont changer votre quotidien ?

N.C : Non. En tant que Business Expert du pôle média, mon rôle d’animateur d’équipe reste central, d’autant plus dans le contexte actuel de crise sanitaire et de généralisation du télétravail. En fonction des situations personnelles, chacun vit cette période différemment. Cela suppose un accompagnement personnalisé. Au-delà du point d’équipe mensuel regroupant la vingtaine de consultants du pôle, il y a des échanges moins formels.
Un groupe WhatsApp a été également créé pour répondre aux problèmes techniques que peuvent rencontrer les uns ou les autres ou pour rechercher des contacts fournisseurs. Ce canal sert aussi pour remonter des contacts éligibles à la cooptation.

Quelle est la « roadmap 2021 » pour le pôle média ?

NC : Sur le plan RH, il s’agira d’assurer la montée en compétence de nos chefs de projet et d’intensifier notre politique de formation et de certification autour des enjeux actuels de notre secteur que sont la virtualisation, le cloud et l’IP.

En 2021, le groupe 42 Consulting a aussi la volonté de proposer davantage de rendez-vous technos où se retrouveront nos clients, prospects et consultants. POC, webinaire, groupe de discussions… Les idées de formats ne manquent pas !

Partagez !